F.C. Gundlach : Oeuvre photographique
F.C. Gundlach
Oeuvre photographique
Klaus Honnef + Hans-Michael Koetzle + Sebastian Lux + Ulrich Rüter, le 14 septembre 2015
Lo Olschner_Ocelot coat by Berger, Hamburg 1954_F.C. Gundlach.
Lo Olschner_Ocelot coat by Berger, Hamburg 1954_F.C. Gundlach.


“Mode ist immer ein Ausdruck von Zeitgeist, vielleicht sogar der beste Indikator”  - « La mode est toujours l’expression de l’esprit du temps, peut-être en est-elle même son meilleur indicateur »
F.C. Gundlach

« L’œuvre photographique de F.C. Gundlach », (qui a été présentée au Martin-Gropius-Bau) nous montre le travail photographique de l’un des plus grands photographes de mode au monde, qui, entre les années 1950 et 1990, a été publié par les plus grands magasines et revues. Outre de nombreux clichés célèbres, ce travail propose aussi le panorama le plus complet des facettes jusque-là ignorées de l’œuvre de F.C. Gundlach. Grâce à plusieurs années de recherche, les commissaires Klaus Honnef, Hans-Michael Koetzle, Sebastian Lux et Ulrich Rüter, nous proposent de jeter un regard neuf sur le travail photographique de F.C. Gundlach : ses racines dans le photojournalisme, la spécificité de son esthétique iconographique, sa pensée en séries et séquences, ses approches narratives.

Op Art Fashion_Gizeh, Egypt 1966_In Brigitte, issue 10-1966_F.C. Gundlach
Op Art Fashion_Gizeh, Egypt 1966_In Brigitte, issue 10-1966_F.C. Gundlach


Cette manifestation embrasse des événements socioculturels et des évolutions sur plusieurs décennies, à l’instar des exemples expérimentaux de la première phase de travail dans le Paris des années 1950, des portraits marquants des principaux acteurs et metteurs en scène de l’industrie cinématographique ouest-allemande et internationale, présentés aux côtés des premiers reportages ou de photos d’enfants largement méconnues de F.C. Gundlach. L’exposition rend aussi compte, pour la première fois dans cette ampleur, du travail journalistique de l’artiste, en particulier pour Film und Frau (1951–1965) et Brigitte (1963–1986). Outre les clichés, seront présentés les couvertures ainsi qu’une riche sélection de doubles pages de ses photos publiées dans des magasines. La vue d’ensemble mettra clairement en lumière combien Gundlach était aussi réceptif aux innovations techniques dans le domaine de la photographie (photographie de format 24x36, flash électronique ou couleur).

Op Art Silhouette_Jersey coat by Lend, Paris 1966_F.C. Gundlach.
Op Art Silhouette_Jersey coat by Lend, Paris 1966_F.C. Gundlach.


Ses productions de mode l’ont conduit aussi bien à Paris qu’à New York ou en Égypte et au Maroc. Ces photographies – maintes fois publiées – sont devenues des thèmes clés de son œuvre. Les impressionnants reportages de voyages, que F.C. Gundlach a notamment réalisés en Argentine, au Brésil, au Pérou, au Japon, au Cambodge, en Thaïlande et au Vietnam, seront en revanche visibles pour la première fois à Berlin. Des documents originaux sur sa vie esquissent le parcours du photographe. Dans une interview d’une heure réalisée spécialement pour cette exposition par le cinéaste Reiner Holzemer, F.C. Gundlach commente lui-même ses méthodes de travail. On peut ainsi visiter une œuvre de toute une vie entre documentaire et mise en scène, entre travaux appliqués et création libre.

Simone d’Aillencourt_Sheath dress by Horn, Berlin 1957 In Film und Frau, issue Frühling-Sommer_F.C. Gundlach
Simone d’Aillencourt_Sheath dress by Horn, Berlin 1957 In Film und Frau, issue Frühling-Sommer_F.C. Gundlach


F.C. Gundlach, né en 1926 à Heinebach (Hesse) est considéré comme le photographe de mode le plus important de la jeune République fédérale. En accompagnant quatre décennies de la mode internationale, il a lui-même écrit un pan de l’histoire de la mode et a laissé une marque profonde sur la perception de la mode en Allemagne. Il a mis en scène les modes et leurs constants changements, les a définies par l’intermédiaire des poses et des gestes des modèles, a choisi les accessoires et les endroits à photographier et a ainsi été en quelque sorte le miroir des idéaux de beauté et de l’histoire de la mode dans un contexte de changement social.

Slow_Karin Mossberg, Nairobi, Kenya, 1966_Brigitte, issue 9, 1966_F.C. Gundlach
Slow_Karin Mossberg, Nairobi, Kenya, 1966_Brigitte, issue 9, 1966_F.C. Gundlach


En sa qualité de photographe travaillant sur commande, F.C. Gundlach a publié des reportages, des articles sur le théâtre ainsi que des documentaires et est venu à la photographie de mode par son travail pour la revue Film und Frau. Ses clichés ont paru entre autre dans : Deutsche Illustrierte, Stern, Revue, Quick, Elegante Welt, Film und Frau, Annabelle, Brigitte, Twen et Deutsch. Entre 1963 et 1986, F.C. Gundlach a offert au seul magasine Brigitte plus de 5 500 pages de mode et 180 couvertures.

The Whole Day on the Beach_Gizeh, Egypt 1966_F.C. Gundlach
The Whole Day on the Beach_Gizeh, Egypt 1966_F.C. Gundlach


Non seulement photographe, mais aussi fervent promoteur de la photographie

En 1967, F.C. Gundlach fonde la société CC (Creative Color Sarl), en 1971 la société PPS. (Professional Photo Service), entreprises de services pour photographes proposant des laboratoires de photo noir et blanc et couleur, un service de location de matériel, des studios de location et une librairie spécialisée. La galerie PPS. Galerie F.C. Gundlach, fondée en 1975, est l’une des premières galeries de photo d’Allemagne et a présenté plus de 100 expositions jusqu’en 1992.


Grit Hübscher_White atlas coat by Sinaida Rudow, Berlin 1954_F.C. Gundlach
Grit Hübscher_White atlas coat by Sinaida Rudow, Berlin 1954_F.C. Gundlach


F.C. Gundlach a enseigné à l’École supérieure des beaux-arts de Berlin et organisé, en qualité de commissaire, de nombreuses expositions de mode et de photographie de mode en Allemagne comme à l’étranger. En 2000, F.C. Gundlach a créé la fondation F.C. Gundlach, dont la mission est de conserver, de valoriser et de présenter l’ample collection de F.C. Gundlach ainsi que ses propres œuvres. En 2003, F.C. Gundlach est nommé premier directeur de la toute nouvelle « Maison de la photographie », située dans les Deichtorhallen de Hambourg, à laquelle il a offert en prêt permanent sa collection « L’image de l’homme dans la photographie ».

F.C. Gundlach_The Photographic Work_Meike Wirsel, 2008
F.C. Gundlach_The Photographic Work_Meike Wirsel, 2008


www.berlinerfestspiele.de