Portrait : Gino Finizio : Sous le signe de la trans-avant-garde
Portrait : Gino Finizio
Sous le signe de la trans-avant-garde
Kamel Ben Youssef, Elviro Di Meo, le 21 novembre 2006

Une référence dans le panorama international du design ou mieux du Design Management, pour cette profession qu’il définit lui-même comme « l’intégration entre la culture d’entreprise et la culture du projet ; entre l’activité de conception industrielle, le design, le marketing stratégique, la communication et la formation ». Gino Finizio est à la fois architecte, artiste, écrivain et manager de ses créations. Nous ne ferons qu’évoquer son travail universitaire, dans plusieurs facultés d’Architecture, pour « La Sapienza » de Rome, le Politecnico de Milan et la Seconde Université de Naples. Nous ne nous attarderons pas pour laisser place à sa créativité complexe et profonde : un kaléidoscope où cohabitent, dans la même âme, plusieurs valeurs et identités, chacune dans son espace, sans aucune forme de superposition. Gino Finizio a su magnifier le rayonnement artistique de sa ville : Naples, jamais oublié, qu’il redécouvre sous les fragments d’une architecture où passé et futur s’unissent sous le signe de la trans-avant-garde – si chère Bonito Oliva (critique d’art) – et l’esprit d’entreprise de Milan, capitale de l’Europe moderne. Finizio a été le précurseur de certaines disciplines liées au monde du design et réellement innovantes ; disciplines qu’il a d’abord enseignées à l’étranger, où il a trouvé un terrain fertile pour ses études et ses recherches.

Gino Finizio_Moto
Gino Finizio_Moto

A titre d’exemple : la “Escola superior de Disseny Elisava Universitat Pompeu Fabra” de Barcelone, l’« Universitat Gesamthoschule Essen » et comme professeur invité à l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Industriels, « Les Ateliers » de Paris et L’Institut d’Arts Visuels d’Orléans, au « Gerrit Rietveld Academie » d’Amsterdam, à l’« Hochschule der Kuenste FachbeReich Design » de Berlin, à l’« Akademie der Bildenden Kunste » de Stuttgart, à la « Faculty of Design Kingston et au Technological Educational Institut Tei » d’Athènes. Le Design Management, comme l’observe Finizio, tient dans la réalisation de programmes plongés dans plusieurs cultures qui interagissent avec le projet design. Il est de plus en plus tourné vers les entreprises grâce au développement des technologies et de processus évolués. Une méthode pour créer l’innovation et l’avantage concurrentiel dans les marchés de référence. D’où l’exigence d’introduire sur le marché international de nouvelles générations de produits adaptés à l’homme, à l’environnement et aux nécessités du marché. 

Gino Finizio_Prototype
Gino Finizio_Prototype


Gino Finizio
Gino Finizio
Le Design Management fait partie intégrante du processus de création dans les entreprises ; il s’est répandu dans le monde académique de façon radicale. « Ce domaine d’étude – relate Finizio – éveille aussi un intérêt croissant auprès des Universités tournées vers les sciences économiques et la communication, comme la Bocconi et la Iulm de Milan. Il en va de même dans de nombreux mastères d’Economie, de Gestion et de Design, y compris celui en Transportation Design organisé par la Domus Academy, pour « Quattroruote » à Milan, dont je suis le directeur scientifique ».

Gino Finizio_Prototype
Gino Finizio_Prototype

Finizio parle de sa formation professionnelle en ayant bien conscience qu’il a devancé son époque, il conserve cependant un certain détachement philosophique propre à l’intellectuel. « Après avoir acquis une expérience significative au niveau marketing et management, comme dirigeant industriel et directeur opérationnel de trois centres de profit auprès de 3M de Milan, l’une des entreprises école parmi les plus importantes du monde. Pour acquérir de l’expérience dans le domaine du design « Made in Italy » - argumente-t-il – j’ai occupé le poste de directeur du marketing pour B&B Italia, puis de directeur général et administrateur délégué de Giorgetti. Le secteur de l’ameublement que j’ai choisi, justement pour sa culture de conception. Cela m’a rapproché du design et du processus créatif qui précède le développement de nouveaux produits. Le travail m’a ensuite permis d’entrer en contact avec les grandes entreprises internationales plus sensibles encore à l’innovation de processus et de produit par le design ». « Le Design Management n’a pas rencontré de difficulté à s’insérer, mais il a fallu un certain temps pour répandre et faire assimiler la nouvelle discipline dans les grandes et les petites structures qui affectionnent la tradition ».


Les points de rencontre les plus sensibles à la nouvelle réalité scientifique, ajoute le Professeur Finizio, doivent être cherchés dans le cadre des bureaux techniques, bureaux d’étude, centres de recherches, centres de style et centres d’advanced design, où l’on étudie constamment de nouveaux concepts de produit, les matériaux innovateurs, les technologies et processus industriels.

Bibliographie
Design et marketing - Gérer l'idée, éditions Eska. Paris, 2006

http://www.designmanagement.it
http://www.ginofinizio.com