Christophe Dugied : Noctilus
Christophe Dugied
Noctilus
G.V., le 23 juin 2008
Christophe Dugied_Ciel rouge
Christophe Dugied_Ciel rouge


Après quinze années de commandes pour la presse et la publicité, Christophe Dugied développe aujourd’hui un univers personnel à travers sa photographie. Présélectionné à deux reprises pour le Concours de la Fondation du CCF, il poursuit avec cette série, " Noctilux ", une recherche sur le cadrage et la lumière à travers des scènes nocturnes saisies dans des lieux industriels. Son travail se nourrit de la fréquentation de peintres comme de Chirico, Magritte, Paul Delvaux ou Edward Hopper et de cinéastes tels que Jim Jarmusch, Wim Wenders ou John Cassavetes. Au-delà de préoccupations esthétiques et formelles, il cherche à réhabiliter le regard que nous portons sur ces décors empreints d’humanité et de poésie.

Christophe Dugied_Atelier de Kergroise
Christophe Dugied_Atelier de Kergroise


Christophe Dugied_Atelier de Kergroise
Christophe Dugied_Atelier de Kergroise


Christophe Dugied_Escalier, 2002
Christophe Dugied_Escalier, 2002


Christophe Dugied raconte les particularités de lieux étranges comme des parentheses frontalières entre le monde citadin planifié, aseptisé et un monde improbable aux couleurs d’abandons et exsangue d’illusions !... Des lieux périphériques ou avant-postes de friches industrielles !... Des lieux perdus, à la mémoire tuméfiée, charges d’une “Morna” envoûtante… Des lieux, où, des destinées improbables se sont forgées ou croisées au fond de ruelles éprouvantes ou encore, égarées derrière les façades muettes de bâtiments gargantuesques et briseurs de rêves !

Christophe Dugied_paraboles, 2004
Christophe Dugied_paraboles, 2004


Chrsitophe Dugied_Cubes, 2003
Chrsitophe Dugied_Cubes, 2003


Chrsitophe Dugied_Passerelle, 2005
Chrsitophe Dugied_Passerelle, 2005


Chrstophe Dugied_Briques blanches, 2005
Chrstophe Dugied_Briques blanches, 2005


Des zones industrielles totalement désertes, et, de nuit, Christophe Dugied en fixe leurs contours inquiétants dresses dans une obscurité pesante. Une veritable chaos d’architectures heteroclites charpente l’image en la découpant par plans successsifs révélées à l’aune de lumières contrastées oblitérant l’obscurité. La structure des bâtis assujetti l’espace, tout l’espace, comme pour mieux affirmer la puissance et la robustesse d’une position centrale et dominante dans la composition. De l’inquiétante beauté des clairs obscurs…

Chrstophe Dugied_Briques blanches, 2005
Chrstophe Dugied_Briques blanches, 2005


Chrsitophe Dugied_Trees, 2006
Chrsitophe Dugied_Trees, 2006