Les années 1930 au MBAC : La fabrique de « l’Homme nouveau »

Les années 1930 au MBAC
La fabrique de « l’Homme nouveau »

Josée-Britanie Mallet, le 24 mars 2008
Salvador Dalí_Construction molle avec haricots bouillis :  Prémonition de la guerre civile, 1936_Salvador Dali, Fundació Gala-Salvador Dali / SODRAC (2008)
Salvador Dalí_Construction molle avec haricots bouillis : Prémonition de la guerre civile, 1936_Salvador Dali, Fundació Gala-Salvador Dali / SODRAC (2008)


Surtout connues pour les bouleversements politiques qui ont mené à la Deuxième Guerre mondiale, les années 1930 méritent qu’on les examine sous un autre angle, celui de la biologie. En exclusivité canadienne, l’exposition Les années 1930. La fabrique de « l’Homme nouveau » réunit plus de 200 œuvres saisissantes qui explorent le lien fécond entre l’art et la biologie. Comment, en effet, rester indifférent devant des tableaux, sculptures, dessins et photographies conçus à une époque où des idéologies, depuis l’art « dégénéré » jusqu’au concept du « surhomme », se répandent en Allemagne, en Italie et en Union soviétique ? Une chance unique de voir des œuvres d’éminents artistes européens tels Vassily Kandinsky, Salvador Dalí, Pablo Picasso, Max Ernst et August Sander, et nord-américains comme Grant Wood, Jackson Pollock, Alex Colville et Walker Evans. En plus d’examiner le lien entre la montée en puissance des sciences de la vie et l’émergence de « l’Homme nouveau », la trame thématique de l’exposition dévoile également les méandres d’une décennie troublante, qui exulte et qui dompte, qui extermine et qui construit.

Bernard Fleetwood-Walker_Amity, 1933_Succession Peggy Fleetwood-Walker
Bernard Fleetwood-Walker_Amity, 1933_Succession Peggy Fleetwood-Walker


Max Ernst_L’ange du foyer, 1937_Succession Max Ernst / SODRAC (2008)
Max Ernst_L’ange du foyer, 1937_Succession Max Ernst / SODRAC (2008)


August Sander_Secrétaire à la radio ouest-allemande, Cologne, 1931_Succession August Sander / SODRAC (2008)
August Sander_Secrétaire à la radio ouest-allemande, Cologne, 1931_Succession August Sander / SODRAC (2008)


Cette exposition explore le lien entre l’art et la biologie à une époque où celle-ci devient une force motrice, mais aussi, souvent, une puissance destructrice. Durant les années 1930 se répandent des concepts opposés - ceux de « l’artiste dégénéré » et du « surhomme ou « Homme nouveau ». Inspirées des régimes totalitaires allemand, italien et russe, ces idéologies, qui ont pour fondement commun l’idéal biologique de l’Homme nouveau (ou la création d’une « race supérieure »), auront une profonde incidence sur l’art et la représentation, dont l’objet central est le corps humain. Au coeur de ce conflit, les artistes sont contraints de créer de la propagande pour leurs gouvernements respectifs. Les images choisies pour cette exposition mettent au jour les tensions les plus troublantes exprimées dans l’art de cette période. Satire et réalité se conjuguent pour illustrer les thèmes de l’exposition.

Alexander Rodchenko_Club de soccer Dynamo, place Rouge, 1935_Succession Aleksandr Rodtchenko / SODRAC (2008)
Alexander Rodchenko_Club de soccer Dynamo, place Rouge, 1935_Succession Aleksandr Rodtchenko / SODRAC (2008)


Julio Gonzalez_Bust of woman_Institution, Washington (D.C.), don de Joseph H. Hirshhorn, 1966
Julio Gonzalez_Bust of woman_Institution, Washington (D.C.), don de Joseph H. Hirshhorn, 1966


Joan Miró_Flamme dans l’espace et femme nue, 1932_Fundació Joan Miró © Successió Miró / SODRAC (2008)
Joan Miró_Flamme dans l’espace et femme nue, 1932_Fundació Joan Miró © Successió Miró / SODRAC (2008)


De fait, les années 1930 forment la décennie au cours de laquelle la biologie devient une force de changement, souvent destructrice, notamment dans ses formes racistes et eugénistes qui cherchent à « améliorer » l’espèce humaine. C’est à cette époque que les concepts opposés de l’artiste « dégénéré »  - ou « malade mental » tel que décrit par l’idéologie nazie du IIIe Reich - et du « surhomme » ou « de l’homme nouveau », se répandent. Ces idéologies auront une profonde influence sur les formes d’art et de représentation.

Salvador Dalí_Enfant géopolitique observant la naissance de l’homme nouveau, 1943_Salvador Dalí Museum, St. Petersburg (Floride) © Salvador Dali, Fundació Gala-Salvador Dali / SODRAC (2008)
Salvador Dalí_Enfant géopolitique observant la naissance de l’homme nouveau, 1943_Salvador Dalí Museum, St. Petersburg (Floride) © Salvador Dali, Fundació Gala-Salvador Dali / SODRAC (2008)


Joan Miró_Personnages en présence d’une métamorphose, 1936_New Orleans Museum of Art © Successió Miró / SODRAC (2008)
Joan Miró_Personnages en présence d’une métamorphose, 1936_New Orleans Museum of Art © Successió Miró / SODRAC (2008)


Aristide Maillol_Torse de jeune femme, 1935_Le Musée des beaux-arts de Montréal, achat © Succession Aristide Maillol / SODRAC (2008)
Aristide Maillol_Torse de jeune femme, 1935_Le Musée des beaux-arts de Montréal, achat © Succession Aristide Maillol / SODRAC (2008)


Les années 1930. La fabrique de « l’Homme nouveau » rassemblera plus de 200 œuvres – peintures, sculptures et photographies de 103 artistes de l’Ancien Monde, tels que Arp, Kandinsky, Ernst, Picasso, Miró, Dalí, Giacometti et Sander, et du Nouveau, incluant Benton, Wood, Albright et Evans. Les œuvres seront réparties sous neuf thèmes : Génèse, Une beauté convulsive, « La volonté de puissance », La fabrique de « l’Homme nouveau », La terre-mère, La tentation classique,  « Visages de ce temps », « Masse et puissance », et Le Charnier.

Alberto Giacometti_Femme égorgée, 1932_Gallery of Modern Art, National Galleries of Scotland © Succession Alberto Giacometti / SODRAC (2008)
Alberto Giacometti_Femme égorgée, 1932_Gallery of Modern Art, National Galleries of Scotland © Succession Alberto Giacometti / SODRAC (2008)


John Heartfield_Hurrah, die Butter ist alle! [Hourra, le beurre est terminé !], 1935_George Eastman House © Succession John Heartfield / SODRAC (2008)
John Heartfield_Hurrah, die Butter ist alle! [Hourra, le beurre est terminé !], 1935_George Eastman House © Succession John Heartfield / SODRAC (2008)


Richard Oelze_Attente (Erwartung), 1935-36_The Museum of Modern Art, New York. Achat © Succession Aleksandr Rodtchenko / SODRAC (2008)
Richard Oelze_Attente (Erwartung), 1935-36_The Museum of Modern Art, New York. Achat © Succession Aleksandr Rodtchenko / SODRAC (2008)


Les œuvres présentées dans cette exposition proviennent de collections privées et publiques parmi les plus prestigieuses de l’Autriche, de l’Allemagne, du Canada, de l’Espagne, des États-Unis, de la Hollande, d’Israël, de l’Italie, du Mexique, de la République Tchèque, du Royaume-Uni, de la Russie et de la Suisse. « Nous sommes heureux de présenter cette exposition d’une importante valeur historique et dont le riche contenu rassemble un aussi grand nombre d’œuvres de provenance internationale réalisées par les plus grands noms du monde des arts visuels du 20e siècle, et que nous avons très rarement la chance de voir exposées ensemble en Amérique du Nord », a souligné la présidente et chef de la direction de la Fondation du MBAC, Marie Claire Morin.


Thomas Hart Benton_People of Chilmark_1920
Thomas Hart Benton_People of Chilmark_1920


La décennie des années 1930 a fait l’objet d’importantes expositions thématiques à Berlin, Vienne, Madrid et Paris. La plupart ont porté sur la dimension politique, soit le rapport de l’art au pouvoir de l’État ou la réaction de l’artiste au totalitarisme. C’est sous un tout autre angle - celui du lien entre l’art et la biologie - que le MBAC aborde cette période marquante de l’histoire avec Les années 1930. . La fabrique de « l’Homme nouveau ».


Grant Wood_Le printemps à la campagne, 1941_Cedar Rapids Museum of Art, Iowa, achat © Estate of Grant Wood / VAGA (New York) / SODART (Montreal) 2008
Grant Wood_Le printemps à la campagne, 1941_Cedar Rapids Museum of Art, Iowa, achat © Estate of Grant Wood / VAGA (New York) / SODART (Montreal) 2008


Christian Schad_Autoportrait
Christian Schad_Autoportrait


Du 6 juin au 7 septembre 2008

www.beaux-arts.ca