Manolo Blahnik : Chaque chaussure a son histoire
Manolo Blahnik
Chaque chaussure a son histoire
Suzanne S., le 10 décembre 2007
Manolo Blahnik
Manolo Blahnik


Manolo Blahnik est né le 28 novembre 1942 à Santa Cruz de la Palma, aux îles Canaries, d'un père tchèque et d’une mère espagnole. Sa soeur Evangelina et lui même ont grandi dans une bananeraie familiale et y furent éduqués par leurs parents. Outre la maison de leur grand-père, il n'y avait pas de voisins immédiats proche de leur maison. La famille s’est souvent rendue à Madrid et à Paris où sa mère achetait des vêtements de ses designers préférés, tandis que son père visitait les tailleurs de ces mêmes villes. Le jeune Manolo aimait regarder les dessins dans les magazines de mode de sa mère, et par la même occasion, il reçut très tôt une éducation de l'art de la chaussure en observant sa mère créer ses propres chaussures à l'aide de rubans et de dentelle.

Manolo Blahnik
Manolo Blahnik


Manolo Blahnik
Manolo Blahnik


Manolo Blahnik
Manolo Blahnik


« Mes chaussures ont quelque chose que les autres n’ont pas : de la personnalité ». Cette affirmation explique peut-être pourquoi son travail exerce un tel pouvoir d’attraction et comment, après plus de 25 ans de carrière, il est devenu le créateur de chaussures le plus célèbre au monde. Né en 1943 aux îles Canaries, Balhnik passe son enfance à confectionner des chaussures en papier aluminium pour les chats de la maison. Après des études artistiques et de langues à Genève, il s’installe à Paris en 1968, dans l’intention de devenir chef décorateur.

Manolo Blahnik
Manolo Blahnik


Lors d’un voyage à New York en 1970, Paloma Picasso lui présente Diana Vreeland, alors rédactrice du Vogue américain, qui le persuade que son talent réside en fait dans la création de chaussures. Un an plus tard, installé à Londres, il commence à dessiner des chaussures pour Ossie Clark. Midas, une chaîne britannique de magasins de vêtements, lui commande également des modèles et Balhnik se lance pour de bon dans les montagnes russes du succès. En 1973, il ouvre une minuscule boutique à Chelsea; aujourd’hui, il compte plusieurs boutiques à New York, Hong-Kong et aux Philippines, ainsi que des points de ventes dans les grands magasins les plus luxueux du monde. Les créations Manolo Balhnik sont sexy, exclusives et d’une facture exquise : il finalise tous ses modèles à la main tout en remplissant les carnets de commandes de quatre usines italiennes.

Manolo Blahnik
Manolo Blahnik


Manolo Blahnik
Manolo Blahnik


En effet il dessine lui-même chacun des modèles de sa collection. Il sculpte ensuite la forme dans du bois en portant une attention particulière au talon. Il est le seul à détenir le secret d’un «décolleté» de pied ultra-sexy et à pouvoir faire tenir une femme en équilibre parfait sur un talon de 20 cm de hauteur. Chouchou des célébrités, les « Manolos » sont aujourd’hui connues de tous, grâce à la série américaine « Sex and the City ». De John Galliano à Michael Kors, Manolo Balhnik collabore avec de nombreux couturiers.

Manolo Blahnik_Chausse-pied_Habitat
Manolo Blahnik_Chausse-pied_Habitat


Manolo Blahnik
Manolo Blahnik


Manolo Blahnik
Manolo Blahnik


Nommé Designer accessoiriste de l'année par le British Fashion Council en 1990 et en 1999, Blahnik a aussi des doctorats honorifiques de la London Royal College of Art et de la Royal Society of Arts d'Angleterre. Son coup de patte : des mariages de matières et de couleurs inusités sur un talon finement aiguisé. Il accumule les récompenses comme les femmes collectionnent ses chaussures : le monde de la mode lui avait décerné plus de 14 distinctions depuis 1987, lorsque le council of Fashion Designers of America lui a pour la première fois remis son special Award…En 2003, il a été honoré d'une rétrospective de ses dessins, souvenirs et collections au Design Museum de Londres.

Manolo Blahnik
Manolo Blahnik


Manolo Blahnik
Manolo Blahnik


Manolo Blahnik
Manolo Blahnik


Blahnik vit actuellement dans une maison géorgienne à Bath, en Angleterre, avec quelque 10 000 paires de chaussures qu’il appelle ironiquement ses "stupides chaussures." Les femmes du monde entier convoitent ses chaussures expertement confectionnées et incroyablement séduisantes, et l’appellent tout simplement par son prénom.

Manolo Blahnik
Manolo Blahnik


Manolo Blahnik
Manolo Blahnik


Manolo Blahnik
Manolo Blahnik


Manolo Blahnik
Manolo Blahnik


Manolo Blahnik
Manolo Blahnik


www.manoloblahnik.com