RECHERCHE
VILLE DE DESIGN
EGO MAGAZINE
ARCHIVES
George Nelson
George Nelson - Architecte, Écrivain, Designer, Professeur
J.E. + Vitra Magazine, le 31 mars 2011
George Nelson2/Marchmallow Sofa, 1956_Ian Bitter.
George Nelson2/Marchmallow Sofa, 1956_Ian Bitter.
 
Deux ans plus tard, la première collection de meubles de Nelson a été mise sur le marché par Herman Miller. Le Slat Bench, que Nelson avait initialement conçu pour son bureau chez Fortune, était l’un des éléments essentiels de celle-ci. Alors que Nelson créait son propre atelier de design à l’occasion de l’achèvement de la collection Miller, un autre article de sa plume paraissait dans Fortune: un reportage détaillé et sans complaisance sur l’état de l’industrie états-unienne du meuble, dont Nelson critiquait l’orientation vers le passé. Dans ce secteur très conservateur, cet article suscita un vif débat.

George Nelson2/Coconut Chair, 1955_Liver Jung
George Nelson2/Coconut Chair, 1955_Liver Jung
 
Dans un autre article paru dans Fortune, Nelson revient, en 1949, sur le thème qui lui était si cher de «l’économie et le designer industriel». Selon lui, le designer capable et intègre doit agir à un niveau de l’entreprise où sont prises des décisions de grande portée. Car «c’est à ce niveau que le designer de pointe peut vraiment montrer qu’il vaut son prix, dans la mesure où son travail devient partie intégrante d’une politique d’entreprise essentielle et orientée sur le long terme, à laquelle il a lui-même participé. Si le designer veut vraiment avoir une influence constructive, il doit occuper un poste qui lui laisse une grande marge de manœuvre.» Nelson décrivit ainsi exactement le poste qu’il occupait chez Herman Miller, où il avait choisi pour designers associés Charles Eames, Isamu Noguchi et Paul Laszlo, et marqué l’identité visuelle de l’entreprise à travers ses catalogues et annonces.

George Nelson2/Ceramic Clocks, 1953_Herman Miller
George Nelson2/Ceramic Clocks, 1953_Herman Miller
 
Même si Nelson se présentait volontiers comme un outsider du design et soulignait, non sans une certaine coquetterie, qu’il n’était venu au design que par hasard, il écrivit ses articles consacrés au design en tant qu’insider et pouvait toujours se baser sur sa propre expérience. Et ce n’est pas non plus sans raison qu’Arthur Drexler, du Museum of Modern Art, qualifia ses essais d’esquisses d’autoportraits.

<   1  2  3  4   >
IMPRIMERENVOYER À UN AMIHAUT DE PAGE
HÔTELS-BOUTIQUES
AGENDA
NEWSLETTER


giubbotti peuterey Peuterey Outlet giubbotti peuterey peuterey online