RECHERCHE
VILLE DE DESIGN
EGO MAGAZINE
ARCHIVES
MILES à MTL... : We Want Milles : le jazz face à sa légende
MILES à MTL...
We Want Milles : le jazz face à sa légende
Vincent Bessières + Éric de Visscher, le 3 mai 2010
« Ce que je sais, c’est que l’année après ma naissance, une violente tornade ravagea St. Louis. […] Peut-être suis-je encore animé par son souffle puissant. Il faut du souffle pour jouer de la trompette. Je crois au mystère et au surnaturel ; or s’il y a quelque chose d’à la fois mystérieux et surnaturel, c’est bien une tornade ».

Miles Davis

Le Musée rend hommage à Miles Davis (1926-1991), l'un des plus grands musiciens du XXe siècle. Cette rétrospective multimédia (morceaux musicaux, extraits de films et documentaires; dessins de Miles Davis, peintures de Jean-Michel Basquiat, de Mati Klarwein, photographies de Annie Leibovitz, d’Irving Penn, costumes, instruments de musique et partitions provenant de la famille de l’artiste, etc.) retrace les temps forts de sa vie et de sa carrière, notamment ses mémorables concerts à Montréal.

Elle propose un face-à-face inédit avec une personnalité complexe et engagée, pétrie d'ombre et de lumière, un artiste protéiforme dont le génie créatif lui faisait dire en 1987 qu’il avait « changé le cours de la musique à cinq ou six reprises ». Une scénographie entièrement conçue autour de la musique et tenant compte du confort d'écoute du visiteur permettra d'apprécier les morceaux les plus emblématiques de cette icône qui continue de susciter une profonde admiration et d’inspirer bien au-delà des frontières du jazz.


Miles Davis att 8 or 9 year old_Anthony Barboza
Miles Davis att 8 or 9 year old_Anthony Barboza
 
Soixante ans après sa première venue en France à la salle Pleyel, cinquante après l’enregistrement de ses chefs-d’oeuvre Kind of Blue et Sketches of Spain, quarante après le révolutionnaire Bitches Brew, le Musée des Beaux-Arts de Montréal consacre une rétrospective (une première en Amérique du Nord) d’envergure à l’un des grands créateurs de la musique du xxe siècle : Miles Davis (1926-1991). Cette exposition a été conçue et organisée par la Cité de la Musique, à Paris, avec le soutien du Miles Davis Properties, LLC, en collaboration avec le Musée des beaux-arts de Montréal.

En 1981, Miles Davis rompait plusieurs années de retraite et de silence avec l’album The Man with the Horn. Peu après, il confirmait son come-back avec un album « live » au titre explicite, We Want Miles, qui soulignait combien le public avait attendu son retour. En hommage aux attentes que le musicien a suscitées tout au long de sa carrière, la première exposition consacrée au jazz par le musée de la Musique reprend le titre de cet album emblématique de son retour au devant de la scène. Près de trente ans plus tard, ce titre en forme de slogan résonne comme un appel et un désir. Appel à redécouvrir la musique et à mesurer le talent de cet artiste exceptionnel, qui ne cessa d’interroger les frontières du jazz. Désir de mieux cerner cet être complexe, musicien de mystère et de génie, qui toute sa vie contribua à édifier son propre personnage. We Want Miles ou le jazz face à sa légende.

Miles Davis at his house, New York, 1969_Don Hunstein_Sony Music Entertainement
Miles Davis at his house, New York, 1969_Don Hunstein_Sony Music Entertainement
 
Looking for Miles Davis : Comment montrer la musique ?

Concevoir une exposition sur un artiste de l’envergure de Miles Davis oblige à se confronter à un double objectif : faire entendre les aspects les plus marquants de son oeuvre et donner à voir des objets témoins de son parcours artistique. La réflexion sur la qualité d’écoute était donc l’un des enjeux de cette exposition, à laquelle l’équipe des scénographes de l’atelier Projectiles a apporté une solution originale : les « sourdines ». Celles des pièces à exposer n’était pas moins complexe en l’absence dans le monde de réelle institution muséographique dédiée au jazz en général ou à Miles Davis en particulier. Très enthousiastes à l’idée de cette exposition, les ayants droit du musicien ne possédaient cependant aucun inventaire de leurs collections, et c’est en allant sur place mener une passionnante « chasse au trésor », ouvrir caisses et cartons, qui étaient parfois restés scellés depuis le décès du musicien, qu’ont pu être exhumés de nombreux objets montrés pour la première fois au public.


    1  2  3  4  5  6  7   >
IMPRIMERENVOYER À UN AMIHAUT DE PAGE
HÔTELS-BOUTIQUES
AGENDA
NEWSLETTER


giubbotti peuterey Peuterey Outlet giubbotti peuterey peuterey online