RECHERCHE
VILLE DE DESIGN
EGO MAGAZINE
ARCHIVES
Siegfried De Buck
Créateur de bijoux et orfèvre
MGB, le 12 octobre 2009
Siegfried De Buck/Ring Twin Peaks, 2009_Didier Verriest
Siegfried De Buck/Ring Twin Peaks, 2009_Didier Verriest
 
Au courant des années 1990, l’acier noble le fascine toujours et il aime combiner ce matériau avec de l’or. Un savoir-faire énorme est nécessaire pour obtenir la bonne forme, le contraste optimal et la finition souhaitée. Dans tous les cas, il s’agit toujours d’une pièce unique.  Par contre, pour la remarquable “série Spina”, il réduit l’usage des matériaux à de l’or pur. D’une manière subtile,  le corps fait office de source d’inspiration. Ces œuvres sont caractérisées par des coques arrondies agencées de façon à réaliser des créations sensuelles et élégantes. Le Schmuckmuseum à Phorzheim (DE) a acheté une des bagues de cette série.

Siegfried De Buck/Ring and Necklace, 1981_Johan Schutte
Siegfried De Buck/Ring and Necklace, 1981_Johan Schutte
 
Et Siegfried De Buck continue de nous subjuguer. En ce début du 21ème siècle, chacune de ses créations porte aussi une histoire en soi. A cet effet, il fait appel à son énorme bagage culturel. Le contenu est transposé dans une forme. Le formel en soi ne l’intéresse pas.

Siegfried De Buck/Cane Wert-Zeichen, 2007_Koen Blanckaert.
Siegfried De Buck/Cane Wert-Zeichen, 2007_Koen Blanckaert.
 
En 1990, Siegfried De Buck se remet au travail d’orfèvre. Il est vrai que ce besoin grandit quelque peu en réaction à l’article intitulé “Requiem pour l’Argenterie Belge” qui avait été publié en 1988 dans la revue ‘Artisanat Créatif Belge’. Pour Siegfried De Buck, formé en qualité d’orfèvre, l’argent est un matériau très maniable. Vous pouvez le braser, le marteler, le laminer, toutes des techniques idéales pour créer des corps creux. Depuis le petit service à café élégant et fonctionnel de forme carénée qui lui a permis de participer à Interieur 90 en collaboration avec VIZO, une série interminable de créations ornent son palmarès : un théâtre de pralines, une tour de pralines, une “cafetière TGV”,”Tools for table”, “Un déjeuner princier pour deux”, une série de cannes, le trophée “Regatta” pour le club d’aviron de Gand ainsi qu’un brûle-parfum intitulé ”Warmed desire”. Bref, il est impossible de toutes les citer ici.

<   1  2  3   >
IMPRIMERENVOYER À UN AMIHAUT DE PAGE
HÔTELS-BOUTIQUES
AGENDA
NEWSLETTER


giubbotti peuterey Peuterey Outlet giubbotti peuterey peuterey online