RECHERCHE
VILLE DE DESIGN
EGO MAGAZINE
ARCHIVES
Émile Hermès : Ouvrier du luxe Français
Émile Hermès
Ouvrier du luxe Français
P.E.H., le 21 septembre 2015
La maison Hermès a dépassé toutes les prévisions de vente en 2012 et a annoncé un montant record pour ses ventes, 2.84 milliards d’euros.

En proie à un sérieux problème de stock, créant donc des listes d’attente dans beaucoup de pays, ce chiffre aurait pu être bien plus élevé sans ce problème selon Patrick Thomas, président d’Hermès. Les ventes qui n’ont cessé de croître ces dernières années pourraient même atteindre la barre des 3 milliards d’euros  en 2013, ce qui serait un nouveau record.

On peut aisément constater que les ventes ont augmentées dans tous les secteurs et dans tous les pays sauf le Japon (-1%), et une mention spéciale pour la Chine, qui enregistre une augmentation de 36% de ses ventes Hermès. La Chine est définitivement le pays d’avenir pour les marques de luxe, et Hermès compte y implanter 3 magasins en 2013 ! L’Europe (+16%) et les Etats-Unis (+26%) enregistrent eux aussi de bons chiffres.

Pour pallier au problème des stocks, Hermès compte considérablement accroitre sa production, c’est pourquoi ils vont implanter deux fabriques en France pour la maroquinerie, investir plus dans l’horlogerie, et booster la production textile. En somme, une très belle année 2012 pour la marque Hermès, et sûrement une encore meilleure année 2013, la vie est belle pour le créateur des fameux sacs Birkin.

PORTRAIT


Émile-Maurice Hermès est né le 18 décembre 1871 à Paris, où son grand-père, natif de Krefeld sur le Rhin, fonde, en 1837, une manufacture de sellier harnacheur sise dans le quartier des Grands Boulevards. Lycéen, le jeune Émile s’initie déjà au métier familial. Il a douze ans lorsqu’il entre chez un antiquaire et acquiert une curieuse badine contenant une ombrelle : un collectionneur est né, que la passion pour la finesse et l’ingéniosité animera sa vie durant. En 1880, la maison Hermès s’installe au 24, faubourg Saint-Honoré. Au cours d’un apprentissage, Émile se lie d’amitié avec Louis Renault, le futur ingénieur automobile. Témoin sensible de la Belle Époque et de ses fabuleuses inventions, il effectue des voyages commerciaux en Europe de l’Est, puis en Amérique latine, d’où il rapporte l’idée du sac à selle, pionnier des sacs Hermès.

Twilly en soie de Hermès
Twilly en soie de Hermès
 
Responsable des activités d’exportation aux côtés de son frère aîné, Émile Hermès se marie en 1900 avec Julie Hollande, fille d’un importateur de bois exotiques du faubourg Saint-Antoine. Bientôt père de quatre fillettes, il saura les enchanter de ses idées et inventions. De 1902 à 1919, Émile est associé d’Hermès Frères, qui développe son activité de sellier de renommée internationale, non sans observer les progrès de l’automobile et de l’industrie des bagages. De retour de la guerre, Émile Hermès prend, désormais seul, la tête d’une entreprise qu’il a l’ambition d’ouvrir aux temps nouveaux. Dès lors, sa vie épouse la croissance de l’entreprise. Il en assumera, durant trente années, la direction générale, à la fois chef d’orchestre stylistique et pilote d’une diversification hardie mais soigneusement raisonnée.


Emile Hermès_Roger Schall
Emile Hermès_Roger Schall
 
Déposant, dès 1919, son premier brevet d’invention, Émile étudie des applications nouvelles pour les savoir-faire selliers. Il est le premier à introduire en France la fermeture à glissière, qu’il adapte audacieusement à la maroquinerie et à la couture, assurant un beau succès à Hermès en étonnant l’univers de la mode. Fait chevalier de la Légion d’honneur en 1923, Émile Hermès se porte acquéreur de l’immeuble du 24, faubourg Saint-Honoré. Il lance entre 1924 et 1926 un plan de travaux destiné à métamorphoser la manufacture familiale en une belle maison néoclassique avec magasin clair et ordonnancé, et vaste vitrine d’angle exposant les nouveautés exclusives dont le sellier entend se faire désormais le spécialiste. Aux étages supérieurs, de nouveaux ateliers sont dédiés à la maroquinerie, à la couture, à l’orfèvrerie, aux malles et aux trousses de voyage, aux colliers de chiens et aux ceintures. Le troisième étage, entre la boutique et les ateliers, accueille le bureau d’Émile Hermès; le collectionneur y compose peu à peu son véritable «Musée » des transports à cheval, qu’il a plaisir à présenter lui-même à ses ouvriers comme à ses clients.

    1  2  3  4   >
IMPRIMERENVOYER À UN AMIHAUT DE PAGE
HÔTELS-BOUTIQUES
AGENDA
NEWSLETTER


giubbotti peuterey Peuterey Outlet giubbotti peuterey peuterey online