RECHERCHE
VILLE DE DESIGN
EGO MAGAZINE
ARCHIVES
Jean Després
Bijou Art déco et Avant-garde
Marie-Laure MOREAU + Isabelle MENDOZA, le 27 avril 2009
Bijou Art déco et Avant-garde/Jean Després, pendentif, 1932_Brant Foundation Greewich, CT, USA_Bruce M. White
Bijou Art déco et Avant-garde/Jean Després, pendentif, 1932_Brant Foundation Greewich, CT, USA_Bruce M. White
 
Modernes, les créations le sont, aussi, par leurs matériaux. En substituant l’or blanc au platine, les bijoutiers se veulent plus accessibles. Ils introduisent les pierres fines moins coûteuses - améthyste, topaze, citrine - qu’ils emploient en volume afin que les parures soient admirées à distance. Des matières jusquelà inusitées interviennent : l’argent, le métal nickelé ou chromé, puis l’acier inoxydable, le palladium, l’aluminium, la laque. Bracelets et bagues sont sculptés dans le cristal de roche et autres pierres dures.

Bijou Art déco et Avant-garde/Suzanne Belperron, Adrien Louart, Lapidaire bracelet, Paris 1935-1936_Doug Rosa
Bijou Art déco et Avant-garde/Suzanne Belperron, Adrien Louart, Lapidaire bracelet, Paris 1935-1936_Doug Rosa
 
JEAN DESPRÉS (1889-1980), texte de  Melissa Gabardi

Il a quatorze ans lorsqu’il part faire son apprentissage à Paris, auprès d’un orfèvre ami de son père, qui a son atelier dans le Marais. Mais, ne se satisfaisant pas de cette formation trop traditionnelle, il partage ses soirées entre les cours de dessin des écoles de la Ville de Paris et la fréquentation du Bateau-Lavoir, sur la butte Montmartre, où il fait des rencontres qui le marqueront à jamais : Modigliani, Picasso, Signac, De Chirico et, surtout, Braque, qui devient bientôt son « meilleur copain ». Curieux de tempérament, Després partage l’aspiration de son époque à la modernité, comme en témoigne sa fascination pour le cubisme ainsi que pour le mouvement futuriste, qui exalte les usines, les automobiles, la vitesse et, plus généralement, toutes les manifestations d’une civilisation industrielle en plein essor.


Bijou Art déco et Avant-garde/Raymond Templier, banque, Paris, 1937_Jean Tholance
Bijou Art déco et Avant-garde/Raymond Templier, banque, Paris, 1937_Jean Tholance
 
En 1914, cet apprentissage prometteur est interrompu par la guerre. D’abord mobilisé dans l’infanterie, le jeune Després trouve bientôt à s’employer, grâce à ses talents graphiques, comme dessinateur de moteurs d’avions, expérience qui influencera profondément son oeuvre à venir. La guerre finie, il revient à la vie civile avec une intuition très précise des ressources esthétiques de ce langage nouveau qu’est la mécanique. Il réussira à imprimer à ses créations un style reconnaissable entre tous, conjuguant force et simplicité avec une liberté d’esprit des plus radicales, une inventivité joyeuse qui produit des objets vigoureux, géométriques, architectoniques, conçus pour des femmes résolues, qui vivent avec leur temps. « Je fais des bijoux rudes, construits : des bijoux d’orfèvre », dit-il de ses pièces, qu’il exécute en privilégiant systématiquement les techniques traditionnelles de l’orfèvrerie. (…)

<   1  2  3   >
IMPRIMERENVOYER À UN AMIHAUT DE PAGE
HÔTELS-BOUTIQUES
AGENDA
NEWSLETTER


giubbotti peuterey Peuterey Outlet giubbotti peuterey peuterey online