RECHERCHE
VILLE DE DESIGN
EGO MAGAZINE
ARCHIVES
Jean Després : Bijou Art déco et Avant-garde
Jean Després
Bijou Art déco et Avant-garde
Marie-Laure MOREAU + Isabelle MENDOZA, le 27 avril 2009
Jamais, encore, le bijou avant-gardiste de la période Art déco n’a fait l’objet d’une exposition. Cette manifestation, qu’organisent les Arts Décoratifs, exceptionnelle par son sujet et son ampleur, rassemble plus de trois cents bijoux et pièces d’orfèvrerie des années 1930, sans compter photos et dessins. La majeure partie provient de collections privées françaises et étrangères. Les artistes réunis s’illustrent, tous, par la modernité de leurs créations : qu’il s’agisse de l’orfèvre bijoutier Jean Després, de bijoutiers joailliers tels Jean Fouquet, Gérard Sandoz, Raymond Templier, Jeanne Boivin, Suzanne Belperron ou d’un décorateur que la parure inspira, comme Jean Dunand.

Bijou Art déco et Avant-garde/Gérard Sandoz, bague demi-globe, Paris, 1928_Collection Jean-Pierre Malga, Paris_DR
Bijou Art déco et Avant-garde/Gérard Sandoz, bague demi-globe, Paris, 1928_Collection Jean-Pierre Malga, Paris_DR
 
Durant l’entre-deux-guerres, Paris brille ! En matière de luxe, elle est la capitale du monde occidental. La ville accueille, alors, des manifestations qui marqueront les esprits, l’Exposition internationale des arts décoratifs et industriels modernes en 1925 et l’Exposition Internationale des arts et techniques dans la vie moderne en 1937, deux fêtes grandioses qui jalonnent cette période appelée « Art déco »*. Or, dans la production de cette époque, un courant novateur se dégage. Ainsi, en 1928, Jean Després, orfèvre et bijoutier, se vit refuser la trentaine de pièces qu’il se proposait d’apporter au Salon d’automne, les organisateurs de ce Salon officiel les jugeant trop « modernes ». C’est la modernité, justement, que cette exposition explore. Une modernité qui se traduit par le graphisme des bijoux, les thèmes choisis, les matières employées.

Bijou Art déco et Avant-garde/Cartier, Bracelet boules, Paris, 1930_Collection privée_Jean-Michel Tardy
Bijou Art déco et Avant-garde/Cartier, Bracelet boules, Paris, 1930_Collection privée_Jean-Michel Tardy
 
Cette génération de bijoutiers, en prise avec les courants artistiques de leur temps proche de Fernand Léger ou Sonia Delaunay, s’inspire aussi du Cubisme, du Futurisme ou du Constructivisme russe. Les formes sont épurées, architecturées. Les lignes se font géométriques. L’objet de parure est traité comme une sculpture. Fait nouveau, c’est la vie contemporaine qui anime ces bijoutiers, non le passé. Ils sont stimulés par les progrès de la science. Ils glorifient la mécanique ; des boulons, vis sans fin, vilebrequins deviennent des bijoux. Ils exaltent la vitesse. La ville, sa vitalité, suggère une nouvelle esthétique. Les exploits aéronautiques, les courses automobiles, les compétitions sportives, le jazz, sont autant de sources qui dictent la ligne des joyaux, mais aussi le décor des étuis à cigarettes ou nécessaires de beauté, accessoire indispensable en ces Années folles, à la femme nouvellement émancipée.

    1  2  3   >
IMPRIMERENVOYER À UN AMIHAUT DE PAGE
HÔTELS-BOUTIQUES
AGENDA
NEWSLETTER


giubbotti peuterey Peuterey Outlet giubbotti peuterey peuterey online