RECHERCHE
VILLE DE DESIGN
EGO MAGAZINE
ARCHIVES
LIAISONS : 100 objets textiles placés dans leur propre contexte (culturo) historique
LIAISONS
100 objets textiles placés dans leur propre contexte (culturo) historique
Bernadette Deloose, le 20 avril 2009
Le Design museum de Gand possède du textile du 15e siècle jusqu’à présent, la plus grande partie provenant de l’Europe de l’Ouest. Une centaine de pièces de cette riche collection a été sélectionnée, dont bon nombre seront présentées pour la toute première fois.

Le textile (tissé, broderie, dentelle, passementerie, etc.) est créé en liant des fibres d'une façon ou de l'autre. Le choix de la méthode détermine l’apparence du textile. De ce magnifique haut en soie et fil doré à un simple robe en coton : les objets sélectionnés sont tous liés de leur propre façon, et parfois même de plusieurs façons. Les étoffes illustrent un courant artistique, évoquent un moment de l’histoire, témoignent d’une conviction politique. Les objets sont liés aux personnes : à l’artiste, à l’artisan ou l’artisane, au donneur d’ordre, au destinataire, au collectionneur, au donateur. Mais également à la ville de Gand : à son histoire, à son enseignement et industrie textiles, ainsi qu’au Musée et aux gens qui s’y sont efforcés pour créer la collection. Les textiles choisis jettent un pont entre le passé et le présent, comme source de beauté, de connaissances, d’inspiration.


Connections/Child’s frock_Silk, embroidered_Mabel Sarton-Ellwes for L’Art Décoratif Céline Dangotte, Brussels 1910-1914
Connections/Child’s frock_Silk, embroidered_Mabel Sarton-Ellwes for L’Art Décoratif Céline Dangotte, Brussels 1910-1914
 
Un point d’attention important dans la sélection est le thème de la diversité. Le Musée ne possède que peu d'étoffes qui ne proviennent pas de l’Europe. En effet, elles n’ont jamais fait l’objet d’une collection ciblée. Quelques-unes d’entre elles seront exposées. L’art occidental a toutefois régulièrement subi des influences provenant de l’extérieur. L’exotisme est un thème récurrent : la passion pour les ‘chinoiseries’, par exemple, traduit la fascination pour l’Orient. À travers l’histoire textile occidentale, les patrons et motifs non occidentaux, comme la grenade, ont été avidement intégrés. Les techniques typiques d’autres cultures, comme le batik, ou ayant une origine lointaine dans une autre culture, comme le macramé, ont été pratiquées ici. Bon nombre de liaisons peuvent donc ici aussi être identifiées.

Connections/Sample card for silken clothing fabric, France, 1932
Connections/Sample card for silken clothing fabric, France, 1932
 
Des matériaux très différents les uns des autres, et tant d’origine animale (laine, soie), que végétale (lin, coton) ou même synthétique, agrémentent la collection d’étoffes exposée. Qui plus est, tout un éventail de techniques y est représenté : le tissage, le nouage de tapis, la broderie, la dentelle, le tressage et le nouage, le crochet, l’impression et la peinture d'étoffes, le batik. De nombreuses pièces de l’exposition ont été conservées après avoir été découpées comme échantillons, fragments, lambeaux, bandes. Mais bien que fragmentées, elles valent bel et bien la peine, comme c’est le cas d’un magnifique bord de robe de cérémonie brodé. N’empêche que bon nombre d’articles nous sont parvenus indemnes. Le textile mène aux applications les plus diversifiées. Ainsi, l’on pourra y visualiser du textile pour vêtements, par exemple, des barbes en dentelle, de petites robes mignonnes ou un tissu protecteur turque pour turbans.

    1  2   >
IMPRIMERENVOYER À UN AMIHAUT DE PAGE
HÔTELS-BOUTIQUES
AGENDA
NEWSLETTER


giubbotti peuterey Peuterey Outlet giubbotti peuterey peuterey online