RECHERCHE
VILLE DE DESIGN
EGO MAGAZINE
ARCHIVES
Erich Salomon
Le Roi des indiscrets, 1928-1938
Naïs Elfassi, le 12 janvier 2009
Erich Salomon/Erich Salomon_ Strafverteidiger Frey, Berlin 1929. Courtesy bdk Berlinische Galerie
Erich Salomon/Erich Salomon_ Strafverteidiger Frey, Berlin 1929. Courtesy bdk Berlinische Galerie
 
La méthode de Salomon est considérée par ses contemporains comme une forme d’avant-garde photographique. Sa modernité réside aussi dans sa capacité à explorer tous les moyens mis à sa disposition pour diffuser ses images. Cet homme en vogue répond à des commandes photographiques variées. Il est même sollicité pour des projets cinématographiques auxquels il n’a pas véritablement l’occasion de donner suite. Deux expositions monographiques ont lieu à Londres : la première à la Royal Photographic Society en 1935, la seconde à la Ilford Gallery en 1937 (la dernière section de la présente exposition propose l’ensemble des épreuves originales réalisées pour la Ilford Gallery qui sont actuellement conservées à la Berlinische Galerie). En 1931, Salomon donne à Berlin une conférence intitulée Mit Frack und Linse durch Politik und Gesellschaft [En frac et avec un objectif dans le monde politique et social]. La même année, il publie aux éditions Engelhorn, à Stuttgart, Berühmte Zeitgenossen in unbewachten Augenblicken [Contemporains célèbres dans un moment d’inattention]. Salomon se présente comme un "chasseur" en quête du vrai visage des personnalités. Il indique les circonstances précises de ses prises de vue ainsi que les moments propices pour prendre des instantanés dépourvus de l’expression figée qui caractérise les photographies posées.

Erich Salomon/Erich Salomon. Conferencia de la Haya, 1930
Erich Salomon/Erich Salomon. Conferencia de la Haya, 1930
 
Il sera reproché à Salomon, lors de la publication de son livre, de ne tenir compte que de l’apparence de ses sujets. Ils sont néanmoins indissociables de son époque et de la toile de fond historique de sa carrière : les protagonistes politiques qu’il photographie sont essentiellement des démocrates, des hommes de paix dans un monde en crise. En 1928, au moment où il débute en photographie, le parti national-socialiste est encore une force politique minoritaire. Deux ans plus tard, il figure parmi les principaux partis d’Allemagne. En 1933, Adolf Hitler devient chancelier et Erich Salomon s’exile à La Haye. Son nom figure sur les listes des personnalités juives indésirables et interdites à la publication. Il poursuit sa carrière en publiant dans les magazines néerlandais, mais à la suite de l’invasion des Pays-Bas par l’armée allemande, il doit se cacher pour échapper aux mesures antisémites. Dénoncé, il est déporté à Auschwitz où il meurt avec sa femme et son fils cadet en 1944.

Erich Salomon/Erich Salomon_Jan Wils, 1935_Collection NAIWILS
Erich Salomon/Erich Salomon_Jan Wils, 1935_Collection NAIWILS
 
Avec ce projet, le Jeu de Paume inaugure à l’Hôtel de Sully un cycle de trois expositions consacré à la photographie européenne de l’entre-deux-guerres. Déjà évoquée à l’occasion de la rétrospective Lee Miller présentée à Concorde, cette période faste de l’histoire de la photographie sera explorée selon trois axes : le photojournalisme allemand avec Erich Salomon, l’avant-garde photographique à Paris dans les années 1920-1940 vue à travers la collection de Christian Bouqueret et enfin l’épopée d’Augustí Centelles, photographe de la guerre civile espagnole.

www.jeudepaume.org


Erich Salomon
Erich Salomon
 
<   1  2  3    
IMPRIMERENVOYER À UN AMIHAUT DE PAGE
HÔTELS-BOUTIQUES
AGENDA
NEWSLETTER


giubbotti peuterey Peuterey Outlet giubbotti peuterey peuterey online