RECHERCHE
VILLE DE DESIGN
EGO MAGAZINE
ARCHIVES
Ville : « lieu de vie »
Mobilier urbain
Brice Tual, le 26 mai 2015
Mobilier Urbain/Reverbères_Berlin
Mobilier Urbain/Reverbères_Berlin
 
Une création qu’elle a fait évoluer en fontaine à boire dont la pose est prévue à partir de janvier 2009. L’objectif était d’offrir l’accessibilité à l’eau potable, « celle-ci devait jaillir pour être bue à la volée et retomber sans éclabousser… » Tous les passants peuvent en profiter puisque enfants comme handicapés disposent d’un autre niveau de sortie d’eau à l’arrière. Du cousu main ! En filigrane de ces réalisations porteuses de sens, la phase d’étude et de mise point avec Eau de Paris a perduré de 2005 à 2008. Pour cette passionnée de matière, l’équipement de la ville n’est pas forcément un synonyme d’effacement, en témoigne la présence subtile de son banc miroir en inox poli.

Traiter le mobilier urbain uniquement sous l’aspect esthétique serait réducteur. Ainsi pour être efficaces, les solutions apportées doivent tenir compte dorénavant des problématiques de l’époque. Elles peuvent être d’ordre sociologique notamment en ce qui concerne la gestion des flux de populations et l’amélioration de la qualité de la vie citadine, à travers la canalisation des flux de circulation pour un plus grand confort des piétons et des usagers des transports en commun, en offrant par exemple à ceux-ci de meilleures conditions d’attente.

Elles peuvent être aussi d’ordre fonctionnel à partir des nouveaux usages comme l’essor des cycles qui implique le stockage sécurisé de ceux-ci. La prise en compte culturelle se traduira par l’exploitation de valeurs identitaires locales et la mise en lumière du patrimoine à travers un parcours découverte. La part dédiée à l’environnement recouvre plus particulièrement son respect et sa préservation qu’il s’agisse de s’insérer dans l’histoire et le décor de la ville, d’intégrer harmonieusement l’affichage publicitaire et la collecte des déchets ou de favoriser les économies d’énergie.


Mobilier Urbain/Luz Interruptus by Luzinterruptus
Mobilier Urbain/Luz Interruptus by Luzinterruptus
 
Dès lors, l’expression formelle s’impose comme synthèse des facteurs fonctionnels autant que culturels. Les premiers ont pour rôle de rendre service, les seconds produisent du sens.
Si le mobilier urbain mobilise les designers, des industriels aussi s’invitent sur ce marché. Après quatre générations dédiées à la métallurgie, Buton Industries se tourne en 1995 vers l’équipement pour la restauration collective puis le mobilier urbain. « Nous avons été précurseurs dans l’usage du compact à finition bois en France, souligne Philippe Mandin-Diraison, responsable commercial. Réalisé à partir du recyclage du kraft, ce matériau est durable dans le temps, facilement lavable et imperméable à l’encre des graffitis. »  L’entreprise vendéenne intègre volontiers des jeunes issus de la proche Ecole de design de Nantes Atlantique. Reste que « l’idéal est de traiter avec une ville qui soit force de proposition avec un projet bien défini, parfois pour se démarquer d’une agglomération voisine ! Avec notre structure d’une cinquantaine de personnes nous pouvons sortir de la standardisation.  » A noter l’émergence d’une nouvelle offre pour répondre à la demande des collectivités : les abris pour fumeurs. Bien que génératrice d’emplois locaux, l’entreprise se fait parfois doubler par du made in China, des choix qui mettent les politiques en contradiction avec leurs discours officiels…
En même temps que la volonté d’offrir un environnement urbain séduisant et fonctionnel, se développe celle d’une gestion rationnelle.

Mobilier Urbain/Vélib_France
Mobilier Urbain/Vélib_France
 
L’une contribuant en partie à financer l’autre. Angers vient d’engager les travaux de voirie pour implanter sa première ligne de tramway. C’est l’occasion idéale pour tout remettre à plat. Outre la révision du plan de circulation, la municipalité se doit de limiter la spéculation foncière aux abords de la ligne. « Un mobilier spécifique dessiné par la maîtrise d’œuvre du tramway est en cours de commande, explique Pascal Gautier, l’architecte de la ville. L’objectif n’est pas d’initier une surenchère créative, le mobilier doit être discret et utile. Plutôt que des bancs, l’idéal est de concevoir des aménagements qui permettent aussi de s’asseoir, une fonctionnalité indispensable. Le granit ou le schiste, d’un entretien aisé, ont l’avantage de ne pouvoir être volés. » Un référencement du catalogue du mobilier existant a été effectué et, parallèlement, a été dressée une charte du paysage urbain. L’objectif est clair : gagner en esthétique et en coût de maintenance. Si 54 types de poubelles cohabitaient jusque là, quatre seulement ont désormais droit de cité ! Les remplacements s’effectuant au fur et à mesure de l’usure. Il n’y a plus qu’un seul type d’arceau à vélo contre huit, dix ans auparavant. L’éclairage solaire est depuis l’an dernier utilisé ponctuellement, « en zone inondable et là où il est difficile de positionner un réseau. »

<   1  2  3  4   >
IMPRIMERENVOYER À UN AMIHAUT DE PAGE
HÔTELS-BOUTIQUES
AGENDA
NEWSLETTER


giubbotti peuterey Peuterey Outlet giubbotti peuterey peuterey online