RECHERCHE
VILLE DE DESIGN
EGO MAGAZINE
ARCHIVES
Aldo Cibic
L'anti-Archistar…
G.T., le 22 septembre 2008
Coco Bordlampe_Foscarini by Aldo Cibic
Coco Bordlampe_Foscarini by Aldo Cibic
 
G.T. : Tu es en train de travailler à un gros projet de recherche, un vrai centre de recherche. Comme l'as-tu conçu ?



A.C. : Exactement comme Microrealities, que nous avons présenté il y a quatre ans à la Biennale de Venise, une recherche faite sur quatre projets, trois sur les banlieues et un sur les loisirs, au milieu de la verdure, en suscitant l'intérêt des clients et des institutions qui nous ont ensuite contactés pour les réaliser. Ce que nous voulons faire, c'est nous identifier en tant que provocateurs de modèles, de projets. Le centre de recherche n'est pas une école mais l'idée de fonder des projets avec un nom et un prénom, sur lesquels construire une équipe de travail.


tabouret-lumineux-porcino-light-serralunga-aldo-cibic
tabouret-lumineux-porcino-light-serralunga-aldo-cibic
 
G.T. : Tu viens de citer deux mots clé : équipe et école. Parles-nous de ton activité didactique et du partage du travail. Comment arrives-tu à impliquer les personnes dans un projet ?



A.C. : Je viens par exemple de terminer un cours à l'IUAV de Venise, justement centré sur cette question de la recherche. 30 professeurs venus du monde entier et 2 000 étudiants... nous avons fait ce que l'on appelle " Futurealities : un Campus au milieu des champs ". Il se base sur le désir, l'idée de trouver des lieux où réaliser des projets mais aussi recommencer à valoriser le territoire, lier le design, le projet architectural, etc. à cette réalité.Ce qui m'intéresse comme perspective dans la vie, comme ça a été le cas pour des personnes très importantes, en particulier Wright, c'est d'étendre le projet à la qualité de ma propre vie. L'indépendance alimentaire qu'il peut créer...




tabouret-lumineux-porcino-light-serralunga-aldo-cibic
tabouret-lumineux-porcino-light-serralunga-aldo-cibic
 
G.T. : Un retour à la terre...



A.C. : En quelque sorte, toute la vie est une élaboration de projets. L'idée communautaire, partager des expériences... me fascine.



G.T. : Comment arrives-tu à impliquer autant de personnes ?




A. C. : Avec l'interdisciplinarité ! Ça m'intéresse surtout comme condition de départ pour créer des projets qui deviennent réels. Je ne suis pas un utopiste. Je suis heureux de faire asseoir les gens autour d'une table. Nous étions 20 ici ce matin pour un concours.




<   1  2  3  4   >
IMPRIMERENVOYER À UN AMIHAUT DE PAGE
HÔTELS-BOUTIQUES
AGENDA
NEWSLETTER


giubbotti peuterey Peuterey Outlet giubbotti peuterey peuterey online