RECHERCHE
VILLE DE DESIGN
EGO MAGAZINE
ARCHIVES
Jacek Jarnuszkiewicz
L’Homme est un roseau pensant No 3
J. P., le 30 septembre 2013
Jacek Jarnuszkiewicz_Sculpture_Pierre Bélanger
Jacek Jarnuszkiewicz_Sculpture_Pierre Bélanger
 
Sur le plan symbolique, l’érection de certaines lignes et formes géométriques constitutives de l’oeuvre architecturale a pour but de prolonger les métaphores immanentes au bâtiment et à son contexte immédiat. En effet, aux évocations d’une étendue d’eau, de l’ancien Marigot, d’une coque de navire, la sculpture propose - avec le même degré d’abstraction - l’idée des mâts de navire, celle d’une plante d’eau aux feuilles érigées et à la tige sinueuse, et celle encore d’un insecte archiptère - nommé demoiselle ou libellule - aux ailes transparentes et nervurées qui hantent volontiers les marais. La poésie du hasard vient éclairer ce dernier symbole par le biais de l’étymologie : libellule vient du latin libella, “ niveau”, à cause de son vol plané horizontal, ce qui nous renvoie à l’idée initiale d’horizontalité, d’étendue d’eau, tandis que le vol nous renvoie à celle du mouvement en général, du déplacement, du voyage, et donc du métro.

Jacek Jarnuszkiewicz_Sculpture_Pierre Bélanger
Jacek Jarnuszkiewicz_Sculpture_Pierre Bélanger
 
Est-il besoin d’ajouter que la partie centrale de la sculpture, son coeur en quelque sorte, est également un hommage à Brancusi à travers une citation libre de son oiseau ? Oiseau qui ne fait que déployer davantage la voie métaphorique du vol et du mouvement.

Jacek Jarnuszkiewicz_Sculpture_Pierre Bélanger
Jacek Jarnuszkiewicz_Sculpture_Pierre Bélanger
 
<   1  2    
IMPRIMERENVOYER À UN AMIHAUT DE PAGE
HÔTELS-BOUTIQUES
AGENDA
NEWSLETTER


giubbotti peuterey Peuterey Outlet giubbotti peuterey peuterey online