RECHERCHE
VILLE DE DESIGN
EGO MAGAZINE
ARCHIVES
Voices
Design céramique suédois contemporain
Sara Danius + Patrick Johansson, le 2 juin 2008
Rosarium_Renata Francescon, 2005_Porcelaine_Patrick Johansson
Rosarium_Renata Francescon, 2005_Porcelaine_Patrick Johansson
 
C’est dans cette culture de production de plus en plus normalisée que naquit le concept de l’art artisanal. La main humaine fut dotée d’un nouveau sens : elle devint un correctif pour tout ce que représentait la machine. Tandis que le corps fut perçu auparavant comme une sorte de machine, une ligne claire était à ce moment tracée entre le corps et la machine, entre l’humain et la technologie. Le concept d’« art » fut associé à ce qui était humain, tant corporel que manuel, vis-à-vis de la mécanique et de la technologie. William Morris, le principal théoricien du mouvement britannique Arts and Crafts croyait que les produits industriels étaient sans valeur à cause de l’absence d’une contribution humaine. Morris affirmait en 1882 dans un essai au sujet de la céramique qu’un pot en terre cuite fait par les mains d’un humain valait plus que n’importe quelle quantité de marbre de Carrare polie à la machine. Le travail manuel devait être visible à l’œil, insistait-il, non seulement au niveau de la surface et de la texture du récipient, mais également au niveau des décorations.

Objects_Marten Medbo, 2005_Stoneware_Patrick Johansson
Objects_Marten Medbo, 2005_Stoneware_Patrick Johansson
 
La logique est claire. Si la porcelaine et les autres produits ménagers peuvent être produits en masse, la céramique est poussée vers d’autres directions. La même chose vaut pour la verrerie. C’est pourquoi Morris soutenait que nous devions être capables de voir que les biens étaient façonnés à la main. Il ne fallut qu’un petit pas pour passer de là à un nouveau phénomène historique. Un artiste céramique n’était désormais plus uniquement un maître-artisan, il pouvait également être considéré comme un auteur, un producteur d'objets d’art uniques. Et ces objets d’art uniques portaient la marque de son empreinte stylistique. Le céramiste pouvait alors être perçu comme un artiste dans un sens moderne du terme. Le concept de l’artisan comme auteur a suscité un mouvement qui perdure jusqu'à aujourd'hui. À quoi appartient l’art céramique ? À la cuisine ? Ou au temple ? Tout a commencé dans la cuisine. Il existe des conteneurs depuis la nuit des temps. Si l’argile est le matériau originel, la forme du pot est la forme originelle. Elle est l’intermédiaire entre l’humain et la nature. Grâce aux conteneurs nous pouvons remplir, vider, écoper, verser, jeter, mélanger, conserver et stocker. Voilà l’explication toute simple du fait que cet objet quotidien est nommé si facilement objet culte.

Flare_Frida Fjellma, 2004_Ceramics_Patrick Johansson
Flare_Frida Fjellma, 2004_Ceramics_Patrick Johansson
 
L’artiste céramique britannique Elizabeth Fritsch a affirmé à un moment donné que de la bonne poterie est paradoxale. Un bon pot dispose d’une aura qui naît du chevauchement chargé de la cuisine et du temple. Le récipient est à la fois terrestre et céleste, prosaïque et poétique. L’essence de l’art céramique découle de cette tension. Si le pot peut être placé près du foyer, il peut également être placé sur l’autel. Il ne faut que contempler une cérémonie de thé japonaise pour comprendre combien le foyer et l’autel, la terre et l’air, le corps et l’esprit sont proches. Un conteneur n’est pas rien qu’un récipient. Il est également une métaphore. Il est même la métaphore originelle : il dit quelque chose sur notre place dans l'univers, sur comment nous donnons et prenons, attirons et rejetons. Le pot fait partie du plus grand métabolisme. C’est pourquoi les archéologues trouvent généralement des pots lorsqu'ils découvrent des tombes préhistoriques.

*Inger Molin, la conservatrice de Voices, est la propriétaire et la gestionnaire de la Galleri IngerMolin depuis l’automne 1998. En 2002, elle a obtenu le Dynamo Prize du Sveriges Bildkonstnärsfond (la fondation d’artistes suédoise). Le chef de projet de l’Institut suédois : Anna Maria Svensson.

www.designmuseumgent.be

<   1  2  3    
IMPRIMERENVOYER À UN AMIHAUT DE PAGE
HÔTELS-BOUTIQUES
AGENDA
NEWSLETTER


giubbotti peuterey Peuterey Outlet giubbotti peuterey peuterey online