RECHERCHE
VILLE DE DESIGN
EGO MAGAZINE
ARCHIVES
Monsengwo Kejwamfi Moke : Grand maître de la peinture congolaise
Monsengwo Kejwamfi Moke
Grand maître de la peinture congolaise
Zateke Mbala, le 28 avril 2008
Monsengwo Kejwamfi, dit Moke
Monsengwo Kejwamfi, dit Moke
 
À l’âge de 10 ans, Moke arrive à Kinshasa, élit domicile sur les marchés où il survit en peignant des paysages sur des cartons. Il réalise son premier tableau « populaire » en 1965, à l’occasion de la fête commémorative de l’indépendance ; il a représenté le général Mobutu saluant la foule en tête du défilé sur le boulevard du 30-Juin. Les toiles de Moke quittent pour la première fois son atelier pour entrer dans le circuit officiel avec l’exposition « Art Partout.(1) Moke Content », titre de l’un de ses tableaux devient son leitmotiv.

Comme la plupart des grands artistes populaires, Moke a installé son atelier au croisement des grandes artères Kasa-Wubu et Bolobo. Il est ainsi très en vue et totalement immergé dans l’urbanité, la vie quotidienne où il puise son inspiration. Moke a toujours travaillé en complète liberté, au-delà de toute référence. Il fait appel à la mémoire collective, à l’histoire locale. Sa peinture réaliste et exubérante témoigne de son observation minutieuse de la vie quotidienne kinoise : sapeurs(2), scènes de bar, rencontres galantes, rumbas et fêtes nocturnes, disputes de voisinage, transports publics, cérémonies, etc. Une culture populaire dans toute sa vigueur effervescente, chahuteuse, drôle et parfois amère. Toute la vie publique se retrouve dans sa production très prolifique qui mêle savamment le discours social et l’expérience esthétique.

Monsengwo Kejwamfi, dit Moke
Monsengwo Kejwamfi, dit Moke
 
Moke_Sans titire
Moke_Sans titire
 
    1  2  3  4   >
IMPRIMERENVOYER À UN AMIHAUT DE PAGE
HÔTELS-BOUTIQUES
AGENDA
NEWSLETTER


giubbotti peuterey Peuterey Outlet giubbotti peuterey peuterey online