RECHERCHE
VILLE DE DESIGN
EGO MAGAZINE
ARCHIVES
Louise Bourgeois au Canada... : Plasticienne de la sculpture intemporelle
Louise Bourgeois au Canada...
Plasticienne de la sculpture intemporelle
MLB, le 26 décembre 2011
Le Musée des beaux-arts du Canada présente (jusqu'au 18 mars 2012) une exposition en hommage à l’un des esprits créateurs les plus remarquables du siècle dernier.

La remarquable carrière artistique de Louise Bourgeois, décédée en mai 2010 à l’âge de 98 ans, est à l’honneur au Musée des beaux-arts du Canada (MBAC). Le Musée rend hommage à l’artiste – qui se disait une femme française, mais une artiste américaine -, mieux connue pour sa majestueuse sculpture d’araignée en bronze Maman, qui accueille les visiteurs sur la plaza du MBAC, et dont ce dernier collectionne les œuvres depuis bientôt deux décennies. Louise Bourgeois 1911 – 2010 offre l’occasion aux regardeurs d’admirer plus de 20 sculptures et dessins importants créés par l’artiste entre 1949 et 2008.

Louise Bourgeois_Clutching_1992
Louise Bourgeois_Clutching_1992
 
«Je m’appelle Louise Joséphine Bourgeois. Je suis née le 25 décembre 1911 à Paris. Tout mon travail des cinquante dernières années, tous les sujets, trouvent leur source dans mon enfance. Mon enfance n’a jamais perdu sa magie, elle n’a jamais perdu son mystère, ni sa dimension dramatique.»

Louise Bourgeois_Spiral, 1994_Beth Phillips
Louise Bourgeois_Spiral, 1994_Beth Phillips
 
« Louise Bourgeois est une grande figure de notre ère », a indiqué le directeur du MBAC, Marc Mayer. « L’exposition permettra à nos visiteurs d’explorer certaines des préoccupations esthétiques de cette artiste de génie. Nous sommes reconnaissants envers le Louise Bourgeois Trust, la fiducie de l’artiste, qui nous a généreusement prêté des sculptures de grande importance réalisées à ses tout débuts, de même que des œuvres magistrales de la fin de sa vie. »

Louise Bourgeois a connu une fabuleuse carrière qui a influencé de nombreux mouvements artistiques et culturels importants du XXe siècle – du surréalisme à l’expressionnisme abstrait, en passant par le minimalisme et le conceptualisme au féminisme. Cette présentation s’inspire de la première exposition individuelle de Bourgeois organisée en 1949 à la Peridot Gallery, à New York, et qui mettait en vedette les figures totémiques Personnages de l’artiste dans de petites pièces à l’atmosphère intimiste. Louise Bourgeois 1911-2010 rassemble 18 œuvres prêtées par le Louise Bourgeois Trust et 5 pièces importantes de la collection du MBAC. L’installation débute avec les fameux Personnages de bois, érigés à la mémoire d’êtres chers – famille et amis – perdus après que l’artiste ait immigré à New York en 1938 en compagnie de son époux, le défunt historien de l’art Robert Goldwater. L’un des plus célèbres personnages, Portrait de C.Y. (1947-49), fait partie de la collection du Musée. La dernière section de l’exposition présente une sélection des dessins tardifs à la gouache de l’artiste et six sculptures de vêtements de bronze de la série Écho, qui rappellent les dernières œuvres de l’artiste. Dans la salle B105, l’on retrouve Cellule (La dernière montée), une installation imposante acquise par le MBAC en 2010, qui se veut une ode à la vie de l’un des esprits les plus remarquablement créatifs du XXe siècle.


    1  2  3  4   >
IMPRIMERENVOYER À UN AMIHAUT DE PAGE
HÔTELS-BOUTIQUES
AGENDA
NEWSLETTER


giubbotti peuterey Peuterey Outlet giubbotti peuterey peuterey online