RECHERCHE
VILLE DE DESIGN
EGO MAGAZINE
ARCHIVES
Tamara Mellon
Jimmy Choo supremo
Véronique D., le 25 février 2008
Jimmy Choo_Printemps-Été 2008
Jimmy Choo_Printemps-Été 2008
 
La jeune femme s'associe donc dès 1996 à Jimmy Choo, chausseur sur-mesure de l'Est londonien pour donner naissance, avec quelques 200 000 euros prêtés par son père, à la maison éponyme que l'on connaît aujourd'hui. Créer une griffe entièrement dédiée au soulier de luxe, s'entourer des meilleurs artisans britanniques : ce n'est pas là le coup de génie de Tamara Mellon. A l'époque où les Christian Louboutin, Michel Perry ou Bruno Frisoni sont déjà bien installés mais restent confidentiels, la jeune entrepreneuse voit plus loin et surtout plus grand. Elle est la première à comprendre l'impact réel de la communication et surtout l'effet positif que pourront avoir les people sur les ventes de son entreprise. Jimmy Choo sera donc le chausseur des tapis rouges. En réalité, Tamara Mellon n'invente rien, elle ne fait qu'appliquer à son secteur une coutume bien rôdée par les grandes maisons de couture. Mais dans le domaine de l'accessoire, elle est la première à "penser people".

Jimmy Choo_Printemps-Été 2008
Jimmy Choo_Printemps-Été 2008
 
Jimmy Choo_Printemps-Été 2008
Jimmy Choo_Printemps-Été 2008
 
<   1  2  3  4  5   >
IMPRIMERENVOYER À UN AMIHAUT DE PAGE
HÔTELS-BOUTIQUES
AGENDA
NEWSLETTER


giubbotti peuterey Peuterey Outlet giubbotti peuterey peuterey online