RECHERCHE
VILLE DE DESIGN
EGO MAGAZINE
ARCHIVES
Daphne Odjig :
Daphne Odjig
"Picasso's grandmother" + La Transition autochtone
Jann L.M Bailey, le 15 octobre 2007
Daphne Odjig
Daphne Odjig
 
Si mon œuvre d'artiste a aidé d'une façon ou d'une autre à ouvrir les portes entre notre peuple et la communauté non autochtone, alors je suis contente. Je suis encore plus profondément heureuse si elle a aidé à encourager les jeunes gens de la génération suivant la nôtre à exprimer leur fierté de notre héritage plus ouvertement, plus joyeusement que je n'aurais jamais osé le croire possible.

Daphne Odjig, qui a eu 88 ans le 11 septembre, a connu une carrière brillante et est respectée mondialement grâce à son style particulier qui interprète des thèmes autochtones à la lumière du cubisme.

Née et élevée dans le village de Wikwemikong, sur l'île Manitoulin, Daphne Odjig possède de fortes racines traditionnelles dans sa culture autochtone (elle est Potawatomi, Odawa et anglaise) et est fière de la tradition artistique de ses ancêtres. Son grand-père, Jonas Odjig, gravait les pierres tombales pour l'église voisine et, plus tard, a dessiné et peint des vues d'églises. Son père peignait des scènes de guerre et des portraits de soldats de la Grande Guerre et était un musicien talentueux. Ayant grandi sur une ferme laitière, Daphne était habituée à travailler fort. Néanmoins, elle et ses trois frères et sa sœur ont trouvé le temps d'apprécier la natation dans le trou d'eau voisin, en été, et les contes du pays en hiver. Malheureusement, à 13 ans, un accès de fièvre rhumatismale interrompt sa scolarité - événement qui la frustre parce qu'elle avait projeté de devenir institutrice. Plus tard, Daphne a apprécié sa convalescence à la maison, parce qu'elle lui a donné l'occasion de devenir très proche de sa mère et de son grand-père.

Daphne Odjig Potawatomi
Daphne Odjig Potawatomi
 
Il se trouve que ces deux personnes importantes dans sa vie sont décédées quand elle avait 18 ans. Peu après, Daphne quitte la réserve « Wiki » pour la petite ville ontarienne de Parry Sound, où elle subit de la discrimination raciale pour la première fois. C'est alors qu'elle, ses frères et sa sœur prennent le nom de « Fisher », traduction anglaise de « Odjig », en réaction à ce préjudice. Au cours des premières années de la Seconde Guerre mondiale, Daphne déménage à Toronto pour y trouver de l'emploi. C'est là qu'elle rencontre son premier mari, Paul Somerville, dont l'affectation militaire les mène sur la côte ouest. Ce n'est qu'après l'entrée à l'école de leurs deux fils que Daphne commence à prendre la peinture au sérieux.


    1  2  3  4  5  6   >
IMPRIMERENVOYER À UN AMIHAUT DE PAGE
HÔTELS-BOUTIQUES
AGENDA
NEWSLETTER


giubbotti peuterey Peuterey Outlet giubbotti peuterey peuterey online