RECHERCHE
VILLE DE DESIGN
EGO MAGAZINE
ARCHIVES
Naoshima, mon amour
L’union de l’art et de l’architecture
Trevor Boddy - Enroute Magazine, le 27 août 2007
Tadao Ando_Pool_Chichu Art Museum_Naoshima
Tadao Ando_Pool_Chichu Art Museum_Naoshima
 
Après avoir emprunté un vélo, je me suis rendu au village de Honmura pour visiter le sanctuaire Go’o, au sommet d’une colline. On y a restauré la moitié d’un temple shintoïste du XVIIIe siècle avant qu’Hiroshi Sugimoto le complète par un ajout utilisant des matériaux modernes. Objet de vénération dans tous les sens du mot, le temple actuel comprend un escalier de verre coulé sur place qui prolonge les marches du vieil édifice et qui s’enfonce profondément dans la terre. Ce moulage scintillant laisse entrer la lumière dans une crypte à laquelle les fidèles en quête d’art accèdent par un étroit corridor de béton. Contemplant le halo lumineux émanant de l’escalier, les pieds dans la terre battue, j’ai tenté d’articuler mon opinion critique. « Une architecture touchant au sublime sans le fardeau du fonctionnel. » Un peu verbeux. Ou mieux : «Les cousins nippons des Young British Artists atteignent le satori par le zazen (ou l’illumination par la méditation, selon les bouddhistes).»

Tadao Ando_Pool_Chichu Art Museum_Naoshima
Tadao Ando_Pool_Chichu Art Museum_Naoshima
 
Il y a 20 ans, le géant de l’édition Benesse (la société qui possède Berlitz), propriété de la famille Fukutake, était à la recherche d’un lieu permanent pour sa collection à la renommée croissante. Plutôt que d’ouvrir une galerie à la Saatchi, la famille a songé à une fusion de l’art et de l’architecture à Naoshima et a commandé un premier ensemble de bâtiments à Tadao Ando, le maître d’Osaka, qui allait remporter en 1995 le prix Pritzker, sorte de Nobel d’architecture. Margaret Jenkins, qui depuis 30 ans dirige la prestigieuse troupe de danse moderne de San Francisco portant son nom, m’a déclaré peu après son arrivée que l’œuvre d’Ando était faite pour la danse. Inspirée par la façon dont James Turrell utilise la lumière dans Backside of the Moon, la créatrice de mode toulonnaise Isabelle Agnel-Gouzy, qui séjournait aussi à Naoshima, nous a gratifiés d’une robe cocktail différente de sa collection peinte à la main à chaque repas. Baigner dans l’art à Naoshima n’a rien à voir avec ce qu’on ressent dans les grandes expos du Louvre, du MoMA ou du MBAM, où l’on aperçoit des chefs-d’œuvre à travers une foule compacte. Ici, on n’apprend pas à apprécier l’art, on le vit.

Tadao Ando_Chichu Art Museum_Naoshima
Tadao Ando_Chichu Art Museum_Naoshima
 
<   1  2  3  4  5  6  7   >
IMPRIMERENVOYER À UN AMIHAUT DE PAGE
HÔTELS-BOUTIQUES
AGENDA
NEWSLETTER


giubbotti peuterey Peuterey Outlet giubbotti peuterey peuterey online