RECHERCHE
VILLE DE DESIGN
EGO MAGAZINE
ARCHIVES
Frida Kahlo & Diego Rivera...
Passion, Politique et Peinture
H.H., le 9 avril 2012
Frida Kahlo_Autoportrait, 1940_Mexico
Frida Kahlo_Autoportrait, 1940_Mexico
 
Elle dont la beauté ne demandait qu'à s'épanouir, devra lutter jusqu'à la fin contre elle-même. Comme dans son enfance, c'est surtout son père qui prît soin d'elle. Elle le décrit comme "intelligent, poli et d'un caractère généreux". Elle demeurera toujours près de lui. Les sentiments pour sa mère resteront ambivalents : à la fois charmante et cruelle... Mais cette période de convalescence lui permet de se mettre sérieusement à la peinture. En toute liberté. Selon ses propres mots, elle tentera de peindre les choses telles qu'elle peut les voir ("...pintando las cosas tal y como yo las veia..."). C'est son père qui l'aura initié à la peinture. Lui-même peint et photographie, en particulier des vues de son quartier de Coyoacán. Elle s'initie au portrait, à la nature morte, mais c'est sur elle-même qu'elle va focaliser son travail, en réalisant un grand nombre d'autoportraits, souvent accompagnée de ses animaux favoris (un ou des perroquets, ou des petits singes dont le sien, Caimito de Guayabal), mais souvent aussi caricaturant ses traits ("Autoportraits") ou réglant ses compte sà distance avec Diego ("Les Cheveux coupés", "Les Deux Frida"). Ce travail sera pour elle un moyen essentiel de supporter sa vie.

Frida Kahlo_Les fruits de la terre, 1938_Collection Banco Nacional de Mexico
Frida Kahlo_Les fruits de la terre, 1938_Collection Banco Nacional de Mexico
 
Frida Kahlo_Autoportrait aux singes, 1938_Albright Knox Art Gallery_Mexico
Frida Kahlo_Autoportrait aux singes, 1938_Albright Knox Art Gallery_Mexico
 
<   1  2  3  4  5  6  7  8  9   >
IMPRIMERENVOYER À UN AMIHAUT DE PAGE
HÔTELS-BOUTIQUES
AGENDA
NEWSLETTER


giubbotti peuterey Peuterey Outlet giubbotti peuterey peuterey online