RECHERCHE
VILLE DE DESIGN
EGO MAGAZINE
ARCHIVES
Tomorrow Now
Quand le design rencontre la science-fiction
Alexandra Midal + Björn Dahlström, le 24 décembre 2007
Marc Newson_Alufelt, 1993_Galerie Kréa_Paris
Marc Newson_Alufelt, 1993_Galerie Kréa_Paris
 
La chaise est peut-être l’objet du quotidien qui montre le plus clairement la mutation du design sous l’influence des nouvelles technologies et des matériaux inédits. Jusqu’au début du 20e siècle, la plupart des chaises sont réalisées dans un matériau traditionnel, la décoration étant leur seul critère de différenciation. En 1926, le designer d’origine hongroise Marcel Breuer (1902 1981), professeur à l’école du Bauhaus, envisage un projet de film sur l’évolution de l’assise. Il exécute un photomontage de six chaises qu’il a fabriquées et le publie dans le magazine de l’école. De la chaise africaine, sa première réalisation, à l’avant-dernière, la Wassily, on remarque une évolution de l’expressionnisme vers la Modernité, marquée par une géométrisation et une simplification des formes. Dans sa dernière image, qui présente une femme assise sur du vide, Breuer dépasse les enjeux fonctionnalistes et esthétiques modernes pour défendre l’idée d’une assise qui, telle une colonne d’air flexible et immatérielle, défie les lois de la physique classique et notamment de la pesanteur. La chaise de demain devient, selon Breuer, antigravitationnelle et promet l’aventure spatiale.


Hans Hollein_Mobile Office, 1969_Jens Ziehe
Hans Hollein_Mobile Office, 1969_Jens Ziehe
 
À partir des années 1920, la colonne d’air est mise en scène par la technique du porte-à- faux, où un élément semble suspendu ou porté par le vide. Après la seconde guerre mondiale, la colonne d’air devient structurelle. En réponse à la science-fiction - qui cherche à donner une matérialité à ce qui n’existe pas encore et à ce qui est immatériel -, une tendance radicale du design se dirige vers une dématérialisation des espaces perçus comme stables et pérennes. Ainsi les collectifs Archigram, Ant Farm ou Haus-Rucker-Co étendent leurs recherches aux domaines de l’architecture, de l’urbanisme et de l’environnement.

Enfermée dans une peau de plastique, la colonne d’air peut configurer un espace. Il en est ainsi du Pneumacosm de Haus-Rucker-Co (collectif autrichien, 1867 1983), un paysage urbain composé d’une myriade de cellules spatiales aux formes d’ampoules électriques transparentes et pneumatiques ; ou du Cushicle Suitaloon de Archigram (mouvement né en Grande-Bretagne en 1961), une peau qui se déploie de manière à former une maison. Les diverses formulations de la colonne d’air empruntent toutes sortes de chemins. Celui de la poésie avec, par exemple, Shiro Kuramata (1943-1991, Japon), qui laisse flotter comme par magie une plume en apesanteur, ou lorsque l’air s’engouffre sous les plis de la chaise Alufelt de Marc Newson (*1963, Australie).


Hans Hollein_Colonne Air_Jens Ziehe
Hans Hollein_Colonne Air_Jens Ziehe
 
<   1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12   >
IMPRIMERENVOYER À UN AMIHAUT DE PAGE
HÔTELS-BOUTIQUES
AGENDA
NEWSLETTER


giubbotti peuterey Peuterey Outlet giubbotti peuterey peuterey online