RECHERCHE
VILLE DE DESIGN
EGO MAGAZINE
ARCHIVES
Eero Saarinen
Retour vers le Futur...
Donald Albrecht, le 25 décembre 2010
Eero Saarinen_ JFK International Airport, Circa 1962_Balthazar Korab_New York_USA
Eero Saarinen_ JFK International Airport, Circa 1962_Balthazar Korab_New York_USA
 
Saarinen a conçu des bâtiments pour General Motors, IBM, Bell Laboratories, CBS et Deere & Company à une époque où "ce qui était bon pour General Motors était bon pour l'Amérique". Saarinen comprenait parfaitement la valeur de l'architecture lorsqu'il s'agissait de créer l'image d'une entreprise, utilisant souvent de nouvelles technologies de construction pour exprimer le caractère avant-gardiste de ces entreprises. Pour ses clients actifs dans le monde des affaires, il a inventé le premier mur-rideau miroir (Laboratoires Bell) et a été le premier à avoir recours à une structure en béton armé dans un gratte-ciel (CBS). Situés généralement dans des zones rurales, ces bâtiments représentaient le développement d'un nouveau type de bureau, le "corporate estate" (la propriété d'entreprise). Le Centre de recherche d'IBM situé à Yorktown Heights (New York) est un « palazzo d'affaires » interprétant le patrimoine traditionnel national avec une esthétique d’entreprise moderne qui évoquait à la fois pouvoir et autorité.

Eero Saarinen_Miller House, Circa 1957_Ezra Stoller_Indiana_USA
Eero Saarinen_Miller House, Circa 1957_Ezra Stoller_Indiana_USA
 
Bien qu'il ne soit pas connu comme étant architecte domestique, Saarinen a conçu deux classiques de l'architecture résidentielle de la moitié du XXè siècle : Entenza House à Los Angeles et Miller House à Columbus dans l'Indiana. Parallèlement aux prix remportés lors du concours "Houses for Postwar Living" de 1943, organisé par le magazine Arts & Architecture, ces projets représentent des étapes importantes dans le développement des paradigmes formels, spatiaux et technologiques de la maison moderne : le plan ouvert, le continuum entre l'intérieur et l'extérieur et l'utilisation de composantes préfabriquées. Les dessins de mobilier de Saarinen, qui ont remporté un succès au concours “Organic Design in Home Furnishings” organisé par le Museum of Modern Art en 1940, en collaboration avec Charles Eames, sont devenus des emblèmes du design exubérant du milieu du siècle. L'exposition analyse la manière dont ces projets domestiques ont contribué à la réévaluation du modernisme européen placé au centre des discussions architecturales américaines au cours de la période d'après-guerre.


Eero Saarinen_TWA_New York International (now JFK International), Circa 1962_Balthazar Korab_New York_USA
Eero Saarinen_TWA_New York International (now JFK International), Circa 1962_Balthazar Korab_New York_USA
 
En s'appuyant sur la croyance de Saarinen selon laquelle "la forme architecturale équivaut à la forme sociale", Eero Saarinen a tenté de créer un sens de la communauté par le biais de l'architecture, plus particulièrement illustré dans ses principales conceptions comme les campus universitaires, les chapelles, les églises et les bâtiments culturels. Connaissant une incroyable expansion en réaction à l'essor de l'enseignement supérieur d'après-guerre, les campus sont devenus de véritables villes. Dans ses plans et bâtiments conçus pour Vassar, Yale et l'Université du Michigan, notamment, Saarinen visait un équilibre entre le confort et l'intimité des étudiants en leur offrant des aires de loisirs, stimulant les contacts sociaux et reflétant une identité commune. Chaque projet de bâtiment communautaire tend vers cet idéal.

www.eerosaarinen.net




<   1  2  3  4  5  6  7  8  9  10    
IMPRIMERENVOYER À UN AMIHAUT DE PAGE
HÔTELS-BOUTIQUES
AGENDA
NEWSLETTER


giubbotti peuterey Peuterey Outlet giubbotti peuterey peuterey online