RECHERCHE
VILLE DE DESIGN
EGO MAGAZINE
ARCHIVES
ACTUALITÉ
Nest, la forêt comme maison par UID architects
En utilisant la métaphore du nid, Keisuke Maeda (UID) mêle l'architecture à la nature. Dans le projet de la maison dans un bois à Onomichi, il utilise les matériaux pour marquer les plans d'interaction entre les pièces et les fonctions différentes, tandis que les barrières verticales sont abolies et le dessin des façades stimule l'interaction visuelle entre l'intérieur et l'extérieur.

En analysant l'architecture contemporaine japonaise, on note un lien précis avec le paysage, comme si le projet ne pouvait s'abstenir de s'insérer dans le contexte, pas tellement en tant que forme dérivée, mais comme ouvrage qui exige d'être complété par la nature.

Le projet d'une maison à Onomichi dans le district d'Hiroshima, conçue par Keisuke Maeda d'UID architects, où le rapport avec le bois environnant n'est pas seulement le motif d'une poétique, mais une raison de composition pour l'organisation de l'espace et le lien entre les fonctions, les pièces et les relations humaines, représente une des manifestations les plus expressives de la poétique architecturale japonaise.

Cette maison a été réalisée pour une mère, ses deux filles et leur chat adoré, qui désiraient que le thème du projet soit le partage des espaces et la gestion collective de l'habitation, d'où le concept de nid (nest) vu aussi bien comme habitation dessinée par la nature que comme lieu où l'on vit ensemble sans limites au niveau des relations. Techniquement parlant, un nid est en effet un entrelacement d'éléments qui rendent l'ensemble structural : la maison de Keisuke Maeda dérive ainsi de la superposition et de l'intégration de deux niveaux ambiants, celui du ciment, qui constitue le soubassement de l'habitation, et celui du bois, situé au-dessus, représenté par le sol et par les murs tout autour, qui sert de pont avec la nature, aussi bien celle en dehors de la construction que celle qui s'y insère et y pousse.

La disposition des espaces à travers la définition matérielle est essentiellement horizontale, avec la disparition des limites verticales, pouvant au besoin être rétablies grâce à deux grandes parois coulissantes qui séparent la zone jour de la zone nuit, où se trouvent les chambres des filles. La solution des portes coulissantes, qui allège visiblement le poids des baies vitrées de grandes dimensions, en les faisant sortir à l'extérieur de la maison, est très intéressante. Les murs tout autour sont également des limites dématérialisées, aussi bien par le rythme et la grandeur des ouvertures vitrées, que par le choix des matériaux de revêtement, du cèdre à l'extérieur et du contreplaqué structural à l'intérieur, qui les font apparaître des éléments de communion avec la forêt environnante plutôt que des barrières avec l'extérieur. Le jeu de vues qui se crée entre les fenêtres des façades, où les lames de cèdre “retouchent” les couleurs du bois, est voulu.

Bien que les ouvertures répétées des façades attirent à l'intérieur, on n'accède à la maison que par l'escalier en ciment qui descend au sous-sol, où se trouvent les salles de bains et la chambre de la mère, à l'intérieur d'un parcours dans le “sous-bois” architectural, un véritable jardin où poussent les arbustes et les arbres du bois. On trouve en montant une mezzanine destinée à la cuisine/ salon et plus haut encore un étage aussi grand que la surface de la maison, qui interagit avec tous les autres grâce aux trois vides créés sur ces derniers et mis en évidence par les conduits de lumière du toit. La continuité visuelle unit ainsi la cuisine aux chambres des filles et celles-ci à la chambre de la mère au sous-sol et au jardin ; les arbres, libres de pousser jusqu'au toit et même au-delà, redonnent la construction au paysage.

Projet : Keisuke Maeda (UID architects)
Commettant : un particulier
Lieu : Onomichi, Hiroshima (Japon)
Projet des structures : Konishi Structural Engineers
Projet du paysage : Toshiya Ogino Environment Design Office
Surface utile brute : 122 m²
Surface du lot : 362 m²
Début du projet :
Fin des travaux : 2010
Entreprise de constructions : Home Co.Ltd
Escalier en ciment
Structure en béton renforcé et en bois
Murs intérieurs en bois multiplis structural
Revêtement en cèdre
Sol en sapin de douglas
Photos : (c) Hiroshi Ueda

www.maeda-inc.jp/uid
HÔTELS-BOUTIQUES
AGENDA
NEWSLETTER


giubbotti peuterey Peuterey Outlet giubbotti peuterey peuterey online